Après la recherche de la perfection génétique dans Bienvenue à Gattaca, et les dérives de la télé réalité dans The Truman Show, Andrew Niccol signe un troisième film d’anticipation avec Time Out. Dans un futur proche, le temps a remplacé l’argent. Génétiquement modifiés, les hommes ne vieillissent plus après l’âge de 25 ans. Mais à partir de là, il faut « gagner » du temps pour pouvoir rester en vie. Pendant que les riches peuvent vivre des siècles, les plus pauvres luttent pour quelques jours voire quelques minutes de plus. Un centenaire offre à une jeune pauvre tout le siècle qui lui reste. Ce dernier fuit alors son quartier malfamé pour rejoindre la zone la plus riche et y faire sa révolution. Allégorie de la crise économique et de l’obsession de certains et de certaines à vouloir repousser les dégradations infligées par le temps, autant le dire tout de suite Time Out déçoit. Le film n’est pas à la hauteur de sa formidable idée de base complètement sous-exploitée par un réalisateur qu’on a connu plus inspiré.

Les rumeurs de plagiat viennent enfoncer le clou. En effet, l’écrivain Harlan Ellison a remis en question l’originalité du scénario et a accusé Niccol de s’être inspiré de son roman : « Repent, Harlequin! » Said the Ticktockman (« Repens-toi, Arlequin ! » dit Monsieur Tic-Tac) publié en 1965. L’histoire est une critique satirique d’un futur dystopique où le temps est strictement contrôlé. Tout le monde doit y vivre ses journées selon un calendrier extrêmement précis et être en retard est un crime. Le gardien du temps (« the Master Timekeeper ») vérifie que chacun respecte son emploi du temps jusqu’à ce qu’un homme prénommé Everett décide de résister. Finalement la justice a tranché et a jugé la corrélation entre les deux œuvres suffisante pour obliger Andrew Niccol à faire figurer le nom de l’écrivain au générique. Une décision judiciaire déjà rendue contre James Cameron pour Terminator, Harlan Ellison affirmant que le réalisateur d’Avatar s’était largement inspiré des épisodes « Demon with a Glass Hand » et « Soldier » écrit pour la série Au delà du réel.

Lire la suite…

Auteur : Chroniques d’une Cinéphile

Synopsis : Bienvenue dans un monde où le temps a remplacé l’argent. Génétiquement modifiés, les hommes ne vieillissent plus après 25 ans. Mais à partir de cet âge, il faut « gagner » du temps pour rester en vie. Alors que les riches, jeunes et beaux pour l’éternité, accumulent le temps par dizaines d’années, les autres mendient, volent et empruntent les quelques heures qui leur permettront d’échapper à la mort. Un homme, accusé à tort de meurtre, prend la fuite avec une otage qui deviendra son alliée. Plus que jamais, chaque minute compte.
Casting : Justin Timberlake, Amanda Seyfried, Olivia Wilde, …
Réalisateur : Andrew Niccol
Sortie cinéma : 23 novembre 2011

Time Out – Bande Annonce #1 [VOST|HD]