En 2004, Eric Toledano et Olivier Nakache découvrent le documentaire : « A la vie, à la mort ». Celui-ci évoque le cas d’Abdel, jeune banlieusard aide à domicile qui s’est lié d’amitié avec son employeur, le comte Philippe Pozzo di Borgo, devenu tétraplégique après un accident de parapente. Le sujet est dur, les deux réalisateurs ne se sentent pas de taille. Ils attendent 2008, et la sortie de Tellement proches, pour se lancer. Le comte et Abdel (rebaptisé Driss pour le film) donnent leur accord mais exige que leur histoire soit traité sous l’angle de la comédie. Ça tombe bien, c’est le genre préféré des deux amis.

Après le court-métrage Ces jours heureux (2002) et les films Nos jours heureux (2006) et Tellement proches (2009), Omar Sy retrouve le duo de coréalisateurs. Le comédien trouve dans le personnage de Driss, son meilleur rôle. Il ne démérite pas face à un François Cluzet connu pour s’investir à outrance sur les tournages. Omar qui a perdu dix kilos pour les besoins du film est la véritable star d’Intouchables. Malgré la performance magistrale de Cluzet, le jeune acteur de 33 ans laisse exploser tout ce talent qu’on avait déjà décelé dans ses films précédents. On imagine déjà celui qui nous a fait autant rire que pleurer, créer la surprise et brandir le César du meilleur espoir masculin (qui semble déjà acquis à Joey Starr pour Polisse).

Lire la suite…

Auteur : Chroniques d’une Cinéphile

Synopsis : A la suite d’un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Bref la personne la moins adaptée pour le job. Ensemble ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement… Deux univers vont se télescoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu’inattendue, une relation unique qui fera des étincelles et qui les rendra… Intouchables.
Casting : François Cluzet, Omar Sy, Anne Le Ny, …
Réalisateurs : Eric Toledano, Olivier Nakache
Sortie cinéma : 2 novembre 2011